Please reload

Posts Récents

Séminaire : "Créez et libérez votre capital confiance"

January 3, 2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

"Nos Mécanismes de Défense"

 

Pour nous protéger, nous nous sommes fabriqués une carapace, un bouclier. Ce bouclier s'est construit depuis notre plus tendre enfance et selon notre vécu, notre expérience, nous l'avons renforcé ou délesté de quelque poids. Ce bouclier ou appelé aussi "mécanisme de défense" s'active généralement dès qu'une émotion "surgit" que nous souhaitons cacher.

 

Nous avons 4 émotions "primaires" :

la joie - la tristesse - la colère - la peur

 

Ressentir l'émotion, la partager, en parler peut être chose difficile. Généralement, nous la balayons d'un revers de main pour éviter de l'exprimer. La peur de nous-même face à l'émotion et du regard des autres est présente. Nous ne sommes pas toujours prêt à accepter l'émotion que nous ressentons, à vouloir la comprendre et à se poser des questions et encore moins à accepter d'être "jugé" par les autres.

Aussi, face à nos émotions et pour éviter de les ressentir et de les exprimer, nous mettons en place des attitudes, des comportements qui nous permettent de survivre face à nos propres peurs. Il s'agit d'un mécanisme de défense inconscient. Ces mécanismes de défense sont des stratégies bien rodées d'adaptation que nous mettons en oeuvre de façon automatique. Il s'agit de comportements réactifs, défensifs et rigides qui sont censés soulager nos angoisses. Selon Will Schutz, il existe 6 mécanismes de défense spécifiques. Chacun est présenté en termes d'une personne utilisant ce mécanisme de défense.

Le "dénieur" (le déni) - La victime - Le critiqueur (l'attaque) -

L'auto-accusateur (le masochisme) - le sauveur - le demandeur

Le "dénieur", la personne utilisant le mode "déni" nous dira ainsi : "Moi, non, je n'ai pas de problème". - La victime : "Pauvre de moi" (sous entendu "ayez pitié de moi") - Le critiqueur : "Vous êtes dans l'erreur, je sais mieux que vous ce qu'il faut faire" ou "C'est ta faute !" - L'auto-accusateur : "je suis vraiment nul(le), c'est ma faute" - Le sauveur : "J'arrive, attendez, je viens vous aider" - Le demandeur : "Dites moi que c'est bien - Redites-le moi !"

 

L'important n'est pas de vous juger mais plutôt de devenir conscient de vos mécanismes de défense pour mieux vous connaîtreet mieux gérer les situations.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square